Résultats du baccalauréat 2021

Le 9 juillet 2021: Session du baccalauréat 2021

98.9% de réussite au baccalauréat général

91.31% de réussite au baccalauréat ARCU/COM

Félicitations aux lauréats! et remerciements aux équipes pédagogiques pour le travail accompli!

 

 

 

87 élèves du lycée général et 21 élèves de la section professionnelle ont été reçus ce matin au 1er tour du baccalauréat, session 2021!

Taux de mention:

66% pour lycée général (43 % de AB, 23 % de B, 5 % de TB)

65 % pour la section professionnelle (25% de AB, 35% de B et 5 % de TB)

Nous sommes très fiers et leur souhaitons une belle poursuite d'études!

bac

 

bac1

bac3

bac4

 

bac5

Concours de la Résistance

Concours National de la Résistance

Catégorie 1: devoir individuel lycée

3ème prix: Zoé VILAIN

4ème prix: Emma DOS SANTOS

5ème prix: Pierre VERDIER 

8ème prix ex aequo: Tina HAMDINI

Catégorie 2: devoir collectif lycée

1er prix ex aequo: Lycée Saint Exupéry de Terrasson

Un grand bravo à nos élèves et à leurs professeurs d'histoire-géographie, messieurs Durrens et Bouyssière

 

cnrd1

 

image4

image3

 

cnrd 3

 

image1

image2

image0

Emission radio

Le 11 juin 2021, les élèves de 1ère HLP se sont rendus dans les studios de Cristal FM (à Terrasson) afin d'enregistrer leur émission!

Ils sont revenus sur tous les projets entrepris dans le cadre de leur spécialité, et ils furent nombreux!

Une merveilleuse occasion de travailler tant l'écrit que l'oral, de se familiariser avec le média radiophonique, d'enregistrer dans les conditions du direct comme de vrais professionnels  et de clôturer cette année dans la bonne humeur!

Vous pouvez écouter leur émission de grande qualité en replay sur : http://www.cristalfm.org/

 

IMG 9117

IMG 9120

IMG 9129

Exposition "Terrasson résiste"

Cette exposition retrace le parcours mémoriel réalisé par la classe de Terminale A sur les lieux de la Résistance à Terrasson et montre des cartes, textes et croquis réalisés en EMC à cette occasion.

Au cours de ces travaux, les élèves ont pu rencontrer Lucien Cournil, figure incontournable de la Résistance locale, mais également Thomas Laval, de l’Association Jadis Animations Historiques, qui a guidé les élèves lors de la visite en apportant de précieux documents d’archives et en citant de nombreuses anecdotes et faits parfois oubliés. L’évocation notamment de l’histoire de cette Croix de Lorraine peinte par de jeunes Terrassonnais une nuit de septembre 1943 sur le Pont-Vieux, a particulièrement ému nos élèves qui ont tenu à rendre hommage à ce geste courageux par des dessins, poème et chanson mais également par la rédaction d’un courrier, prochainement adressé à la Mairie de la Ville, proposant la création d’une stèle commémorative rappelant ce fait méconnu.

Un travail de mémoire et d’Histoire sur le patrimoine local, s’inscrivant dans une démarche citoyenne.

 

A8B95105 7BF6 490A 8B85 D70893A56C2E CB2CB978 BFD5 4EA4 9641 2CE96EB590391

2ECB3FBA 590A 4D3A A287 885A69AB69E7 FAEF8BD4 DCB0 4A07 B7CE F2E15EB56DF9

 

55966678 2677 4436 9B86 050B5A4507CE F592B396 F38B 4500 8DD4 B37228F8F5671

23E32C32 9D4C 4AA7 B9C8 3BC69770D83D C8A97DAC D562 4E65 87CF 59525A92E7C81

 

28C71AC5 626C 45FA A72E 91C59C2C6E6E 4E6D056E 1C89 4FE8 A688 5AE53720C0D51

 

CF2CC137 A3BF 44AA 991C DDE3AFA6BBB9 89CEF76C E6F1 4E55 83C8 99A22E9B96DE1

Représentation de l'atelier théâtre

L'incroyable histoire de Christopher Boone, d'après le roman de Mark Haddon Le bizarre incident du chien pendant la nuit

C'est l'histoire d'un jeune garçon un peu différent qui vit avec son père à Swindon près de Londres et va à l'école dans un institut spécialisé. Le personnage de Christopher est atteint du syndrome autistique Asperger, ce qui lui donne une perception du réel particulière. Il a notamment un grand sens du détail, une capacité de raisonnement mathématique hors norme et ne supporte pas qu'on le touche.

Christopher écrit beaucoup,; il entame la rédaction d'un carnet de notes le jour où Wellington, le chien de sa voisine, disparaît.

La troupe de l'atelier théâtre du lycée est constituée de 17 élèves, de la seconde à la terminale. Habituellement, les réprésentations ont lieu au centre culturel de Terrasson.

Le metteur en scène qui a créé le spectacle avec les élèves est Fabien Bassot, de la compagnie de théâtre Lazzi Zanni, située à Périgueux. C'est lui qui anime l'atelier, dirige les comédiens, invente la scénographie. Il travaille avec le lycée depuis de nombreuses années et apporte aux élèves des conseils de professionnel.

Les répétitions ont lieu tous les vendredi soirs, de 17h30 à 19h30. L'atelier est ouvert à tous les élèves qui le désirent. La pratique du théâtre permet d'acquérir des habitudes de prise de parole en public et de développer l'imaginaire.

06A73E1A 0D84 4BB9 9C98 F8DC1C9788D9 3D3CF022 6931 4FE8 8FB2 22D7165E83A0

 theatre 2

 

 theatre 3

 

9C796F66 9E10 41A8 B721 33534ACB36CD 5C42D0C3 CC35 4DCA 99FE 86F32527DBD0

 theatre

71CE3552 FCCB 452A BFF6 185FBE155B7D B9C60D27 69CF 42CB 8A67 34AABFBA7820

Résultats du Bac

Aux élèves de terminale et à leurs parents

 

Nous vous donnons rendez-vous au lycée le 06 juillet 2021 à 10h pour les résultats du baccalauréat.

Si vous ne pouvez pas vous déplacer vous pourrez vous connecter sur votre espace Cyclades en suivant les consignes notées au dos de votre convocation.

 

 


 

Représentations théâtrales au lycée

Les élèves de l'atelier théâtre se sont produits jeudi 20 mai et vendredi 21 mai au lycée. C'est au total 4 représentations qui ont eu lieu dans l'ancien réfectoire transformé à cette occasion en salle de théâtre.

Après un an de travail les élèves étaient heureux de présenter le résultat de leur travail à leurs camarades. Seul bémol , les familles ne pouvaient pas venir applaudir leurs enfants dans ce contexte de crise sanitaire.

20210521 165322 b

Notons bien que les élèves ont été testés avant chaque représentation dans le strict respect des mesures sanitaires.

 

Nous sommes allés à la recontre de ces jeunes acteurs, des animateurs de l'atelier cinéma et des spectateurs pour recueillir leurs impressions.

Rémi, terminale D, élève acteur : "C'est l'aboutissement d'un an de travail de groupe et de plaisir partagé avec les élèves, les professeurs et Fabien notre metteur en scène."

Eline, seconde MRC, élève actrice "On part de rien, on ne connaît personne et on crée une histoire et des liens."

Noëlly, seconde D, élève actrice : "C'est génial, on a vu une grande évolution. C'est une expérience extraordinaire."

Lise-Catherine, seconde D, élève actrice : "Les répétitions étaient compliquées avec les masques mais c'est un excellent moment passé ensemble."

Léia, seconde D, élève actrice :" La cohésion du groupe était excellente avec beaucoup d'entraide. C'est magique de construire ensemble."

Jean-Pierre Brignon, l'un des animateurs de l'atelier témoigne: "C'est toujours un travail très long quand on commence en début d'année, on ne sait pas où on va. Les petits exercices deviennent de plus en plus cohérents et tout se construit. Les élèves apportent de la vie et de la création. On leur laisse la liberté de construire leurs personnages. C'est un travail de coeur. Tout cela n'est possible qu'avec un chef d'orchestre,Fabien Bassot , qui sait toujours trouver le meilleur de chaque élève."

A la sortie des représentations les spectateurs ne tarissaient pas d'éloges quant à la performance de leurs camarades.

Corentin, seconde C : "C'est incroyable, c'est un grand jeu d'acteurs."

Majid, première MCV: "C'est incroyable, magnifique, extraordinaire, très bien joué."

Ghita, première MCV: "les musiques sont très bien choisies. Les jeux de lumières sont très beaux et le jeu des acteurs incroyable. Je suis impressionnée par leur travail."

Lucie, AED: "J'ai adoré le contexte de la pièce, la mise en scène. Les élèves ont été magnifiques."

Rémy Durrens, professeur : " On retrouve  l'univers insufflé par Fabien Bassot, la musique, la mise en scène, l'ambiance... Les élèves sont impliqués et performants. C'est vraiment très agréable à regarder car même si le décor est minimaliste on imagine très bien la scène comme dans la gare par exemple. On a fait totalement abstraction du fait d'être dans l'ancien réfectoire et on se sentait dans une salle de spectacle. "

Stéphane Cazenave, proviseur adjoint : "ce spectacle est l'aboutissement d'un travail de longue haleine,éprouvant (davantage encore avec le protocole sanitaire),mais passionnant au long duquel les enfants sont restés mobilisés. Le résultat est engagé, humaniste et onirique. J'ai été épaté par le professionnalisme de l'ensemble et la performance des élèves. Je les félicite toutes et tous ainsi que les enseignants qui les ont accompagnés dans cette création. En ces temps où on nous éloigne les uns des autres, les liens précieux que cette expérience a créés affirment que le théâtre est bien aujourd'hui et à jamais une activité essentielle."

20210521 165156 b

Un grand merci à nos jeunes acteurs :

Ibtissem,Lise-Catherine, Raphaël,

Diane,Marine,Léia,

Luna,Maeva,Noelly,

Pauline,Rémi,Malou,

Nadia,Eline,Charlie,

Marguerite,Noëlla et Quentin

 

Un grand merci aux professeurs qui durant toute l'année sont investis dans l'atelier théâtre:

Valérie Thomas-Lémonie, Nicolas Batteau et Jean-Pierre Brignon

 

Un immense merci Fabien Bassot, metteur en scène de la compagnie Lazzi Zanni et à toute son équipe sans qui tout cela impossible.

20210521 165306 b

Les élèves de secondes ont rencontré l'écrivain Joël Baqué. 3 élèves nous parlent de cet échange.

20210510 102743 b

UN ECRIVAIN AUTODIDACTE

            Ce lundi 10 mai 2021, l'auteur Joël Baqué a rendu visite à plusieurs classes du lycée Saint Exupéry de Terrasson-Lavilledieu.

            En résidence d'auteur à Saint-Léon-sur-Vézère dans le cadre des « Plumes de Léon » pour finir un roman en cours, cet auteur contemporain a fait le plaisir à certaines classes du lycée de présenter son « activité » et non son « métier » comme il le précise lui-même.

            Monsieur Baqué a expliqué que lorsqu'il était jeune, il n'était absolument pas attiré par la littérature mais plutôt par le sport : il a beaucoup pratiqué l'athlétisme et a eu pour métier d'être sauveteur sur une plage. Actuellement, il est à la retraite et il définit donc l'écriture comme une activité qu'il pratique par plaisir.

            Il a d'ailleurs fait part d'une anecdote à l'origine de son goût pour la littérature : un jour, dans les objets trouvés sur la plage, on lui a amené un livre de Francis Ponge qui lui a tellement plu que ça lui a donné l'envie de lire et de pratiquer l'écriture.

            Selon Joël Baqué, il y a deux manières d'écrire : l'une consiste en un travail minutieux de préparation, avec un scénario, un plan et des personnages déjà prévus ; l'autre, et qui est celle que Joël Baqué préfère et applique, consiste à partir d'une phrase que l'on apprécie, qui s'installe dans l'esprit et qu'on développe, qu'on amplifie, qu'on déroule, l'inspiration s'en nourrissant et se développant au « feeling ».

            « On fait bien ce que l'on aime faire » affirme cet autodidacte pour qui écrire est une vraie source de plaisir. Lui ne s'impose pas de temps d'écriture, mais écrit seulement lorsqu'il en a envie ou en ressent le besoin. C'est, selon lui, l'une des raisons pour lesquelles il prend du plaisir à créer.

            Pour ces raisons, Joël Baqué déclare que pour lui il n'y a aucune difficulté à pratiquer cette activité donc aucune souffrance dans la création puisqu'il a un rapport libre à l'écriture.

            Par rapport à l'édition, il dit qu'en fonction du style d'écriture, les éditions diffèrent étant donné que chaque maison a sa spécificité. Son écriture a énormément évolué au cours des années, ce qui explique qu'il a eu affaire à de nombreux éditeurs. Il est actuellement chez POL car lui trouve que c'est un éditeur qui laisse les auteurs s'exprimer librement, qu'il n'intervient pas dans les choix d'écriture mais sait donner de précieux conseils. L'auteur estime également que cet éditeur a un « regard extraordinaire sur les oeuvres ».

            Pour conclure l'entretien, l'autodidacte a invité chacun des élèves à se dépasser. Il a pris l'exemple de l'écriture : il faut toujours chercher à se surpasser et aller plus loin dans son imaginaire. Il a ajouté qu'il fallait aussi beaucoup de détermination. C'est en ce sens que pour lui l'athlétisme et la littérature sont liés. Ce parallélisme n'a pas manqué d'interpeller la jeunesse.

Inès, 2A

 

 

UNE SURPRENANTE RENCONTRE

            Lundi 10 mai, ma classe de seconde A a eu la chance de faire la rencontre de Joël Baqué, écrivain français, né en 1963 à Béziers. Issu d'un milieu modeste, rien ne le destinait à devenir écrivain, et pourtant…

            Etant jeune, Joël Baqué n'aimait pas la lecture. Il rêvait de devenir un athlète professionnel et participer aux jeux olympiques. Par le plus grand des hasards alors qu'il exerçait son métier de maître-nageur sur une plage, un estivant lui confia un livre de poésie perdu par son propriétaire. La lecture de ce livre fut déterminante et l'amena à écrire des romans ainsi que des livres de poésie.

C'est un joli parcours dont je suis admirative. C'est pour moi une belle rencontre avec un auteur plein d'humanité et beaucoup de modestie.

            Les goûts littéraires de Joël Baqué sont assez variés. Il apprécie aussi bien les romans de LF Céline du début du XXème siècle que livres contemporains de Thomas Bernhard ou Olivier Cadiot. Ce qu'il cherche dans ses lectures, c'est moins l'originalité des histoires que des styles. L'écrivain aime aussi beaucoup écouter de la musique aussi bien classique qu'actuelle comme la techno.

            Cependant, est-il possible pour nous, les jeunes, de devenir écrivains comme l'est devenu Joël Baqué à son époque ? D'après ses dires, lui a eu la chance de connaître un parcours éducatif plus traditionnel fondé sur une maîtrise stricte et rigoureuse de la langue française ; c'est notamment ce qui lui a permis, pense-t-il, de devenir écrivain sans difficulté malgré son milieu social d'origine, le fait d'avoir arrêté tôt ses études et d'être arrivé tard à l'écriture. « Les règles d'orthographe devaient être ancrées dans nos têtes » précise-t-il.

Malgré tout, on peut être jeune et avoir aussi d'autres qualités littéraires ; et la maîtrise de l'orthographe et de la syntaxe peut se développer avec le temps. Les jeunes de nos jours ont une autre façon d'aborder la culture littéraire, via par exemple la lecture numérique dans plein de domaines, le visionnage de séries et l'écoute de musiques variées, qui peuvent ouvrir vers les récits et la poésie, ou les textes d'opinion. Le débat qui a eu lieu en classe à ce sujet a été très instructif.

                       Alors même si l'on n'aime pas lire, il est cependant tout à fait possible par différents moyens que l'on n'avait pas à l'époque de faire naître en chacun de nous l'envie de lire, d'avoir une culture littéraire autre et, qui sait, comme Joël Baqué, devenir écrivain ?

            Salomé et Eva, 2A

 

Joël Baqué: les goûts d'un autodidacte en résidence de création.

Joël Baqué est un poète et romancier français de 57 ans, natif de Béziers, vivant à Nice. Il est l’auteur, entre autres, de « L’Aire du mouton » (2011), « La Salle » (2015) ou encore de « La fonte des glaces »(2017). En résidence d'auteur à Saint Léon sur Vézère pour terminer son dernier roman, il a lors d’une intervention au lycée Antoine de Saint Exupéry, raconté son parcours, sa vie et évoqué ses goûts musicaux et
littéraires. Joël Baqué est un homme aux goûts éclectiques. Il a confié, aux élèves qu’il a rencontrés, apprécier la musique techno qui est un genre de musique électronique , le plus souvent composée en home studio et réinterprétée par des disc jockeys lors de pratiques festives. Une froideur musicale qui correspond à sa vision de la poésie. Il dit aussi aimer la pop, musique qui parle en général de l'amour ou des relations entre les femmes et les hommes, ce qui fait plutôt penser à l'univers de ses romans Il s’est aussi livré sur ses goûts littéraires , notamment sur la poésie par laquelle il commença sa carrière, suite à un chagrin d’amour. Mais Joël Baqué avoue affectionner particulièrement les romans policiers et comiques. Cette attirance pour ces deux genres littéraires lui vient, semble-t-il, de l’époque durant laquelle, alors qu’ il était maître nageur sauveteur des CRS, un vacancier lui amena Le livre d’entretiens de Francis Ponge et Philippe Sollers, ayant pour sujet l’histoire littéraire depuis la première guerre mondiale. Ce livre déclencha une curiosité qui le conduisit vers l’écriture et ne cessa jamais depuis. La personnalité atypique de Joël Baqué a retenu l’attention des élèves : les sujets de ses oeuvres, loufoques, ainsi que ses goûts musicaux quelques fois en inadéquation avec l’idée que l’on peut se faire d’un écrivain ont cassé bien des préjugés.

           Lana ,2A

 

 

20210510 102826 b


 

Contact

 email   ce.0241125t@ac-bordeaux.fr

 tel bleu   05.53.50.21.17

 adresse bleu    Les Plantes, 24120 Terrasson-Lavilledieu